Necker demain : le bâtiment Laennec

Le futur bâtiment Laennec avec 35 000 m2 utiles offre une capacité de 400 lits dont 100 lits de réanimation et de surveillance continue dans toutes les disciplines pédiatriques : neurochirurgie, chirurgie orthopédique, Oto-rhino-laryngologie, stomatologie et chirurgie maxillo-faciale, chirurgie plastique, chirurgie viscérale, cardiologie médicale et chirurgicale, néphrologie, gastroentérologie, réanimation pédiatrique chirurgicale et médicochirurgicale, urgences, néonatalogie, s’y ajoutent une maternité de niveau 3 et un plateau complet d’imagerie. Les grandes fonctions médicales sont regroupées par niveaux entiers, partagent les mêmes équipements et les mêmes médecins, condition indispensable aux exigences de la médecine moderne.

Une plateforme d’urgence unique en France

Au rez-de-chaussée haut, les urgences pédiatriques, dimensionnées pour accueillir 70.000 urgences par an, seront situées à côté du département d’imagerie, lui-même contigu à l’accueil des polytraumatisés, qui jouxte la salle de réveil, elle-même en bordure des 14 salles opératoires du bloc principal de chirurgie pédiatrique. Cette configuration exceptionnelle optimise la prise en charge médicale en termes de délais et de sécurité des soins.

Un plateau médico-technique ultramoderne

Le plateau médico-technique comprend l’imagerie pédiatrique, les blocs opératoires, les salles de surveillance post-interventionnelles et la salle de cathétérisme, soit un total de 20 salles d’intervention. Il est partagé entre les différentes disciplines, dans un souci permanent d’efficacité et d’optimisation des ressources. L’imagerie interventionnelle est appelée à se développer du fait des avancées technologiques (scanner multi barrettes et IRM de nouvelle génération) transformant radicalement les pratiques médicales. Son utilisation, par exemple, en exploration cardiaque, complète ou remplace le cathétérisme.

Le regroupement des réanimations et des soins continus pédiatriques pour une sécurité optimale :

Au premier étage, les lits de surveillance continue chirurgicaux sont regroupés à proximité immédiate des réanimations, formant un ensemble homogène de 67 lits en liaison verticale directe avec les blocs opératoires et les lits de soins continus médicaux attenants aux urgences.

Des unités d’hospitalisation médicochirurgicales pédiatriques travaillant en synergie

L’ensemble des spécialités chirurgicales pédiatriques est réparti par secteur fonctionnel. Cette proximité géographique entre disciplines partenaires facilite les coopérations entre les spécialités, favorise le déplacement des médecins auprès de l’enfant dont l’état de santé nécessite de multiples avis. Ainsi, l’enfant peut rester dans la même chambre, soigné par la même équipe infirmière, son confort physique et psychologique est préservé. A titre d’exemple, un enfant atteint d’une pathologie digestive et nécessitant une greffe d’intestin bénéficie de la présence sur un même plateau du chirurgien viscéral et du gastro-entérologue.

Un hôpital qui regroupe autour de l’enfant les meilleurs spécialistes

Au deuxième étage, les activités d’hospitalisation de neurochirurgie, de chirurgie orthopédique, d’ORL et de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale sont rassemblées.

La neurochirurgie assure la grande garde de neurochirurgie pédiatrique pour toute l’Ile de France. Necker est le seul stroke center d’Ile de France pouvant accueillir les enfants polytraumatisés du fait de la présence de ce service de neurochirurgie. Les autres activités de cette spécialité sont la chirurgie oncologique pédiatrique (25% des interventions réalisées en Ile de France), le traitement des malformations cranio-faciales, la chirurgie rachidienne, médullaire et traumatique, la chirurgie de la douleur, les pathologies vasculaires cérébrales. La chirurgie orthopédique pédiatrique assure la prise en charge des enfants parisiens et de la région ouest et sud de l’Ile de France. C’est un centre de référence pour de nombreuses pathologies. L’accueil des patients s’effectue : • en urgence (40 % de l’activité totale) : traumatologie courante, traumatologie lourde, accueil des polytraumatisés, urgences en infectiologie ostéo-articulaire. • de façon programmée, pour le diagnostic et le traitement des anomalies et des déformations des pieds (exemple : pied-bot), de la main, des membres et du tronc (dont scoliose et chirurgies lourdes du rachis sur des enfants gravement handicapés). Ce service traite également les problèmes survenant au cours du développement d’enfants atteints de pathologies constitutionnelles ou génétiques.