Un hôpital tourné vers l’innovation

Un hôpital tourné vers l’innovation

L'hôpital universitaire Necker-Enfants malades

Au sein de l’Hôpital universitaire Necker-Enfants malades, il existe un vrai continuum entre recherche clinique, fondamentale et translationnelle favorisé par la proximité avec les services cliniques, la présence de patients enfants et adultes, et l’implication des médecins dans les unités de recherche.

En effet, l’hôpital Necker Enfants malades est composé de 7 pôles d’activité médicale (comportant 835 médecins senior), 1 IHU, 24 équipes INSERM et CNRS à Imagine et plus de 30 à l’INEM totalisant 900 chercheurs.
Les équipes de Necker sont aussi fortement impliqués dans de nombreux projets de recherche biomédicale sur les processus pathologiques et chimiques. Les applications qui en découlent sont utilisées aussi bien dans le domaine de la médecine et de la chirurgie pour les enfants et les adultes, que dans celui de l’industrie.

Toutes les unités cliniques étant adossées à des unités de recherche, la majorité des médecins participent à l’enseignement et à la recherche.

La recherche à Necker en chiffres

Le dernier rapport du Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur a souligné l’excellence scientifique de l’hôpital universitaire Necker-Enfants malades, attesté par le nombre de publications, de brevets, de découvertes permettant l’amélioration des soins prodigués aux patients. En témoignent également le nombre de doctorants et post-doctorants de différentes nationalités et la présence de chercheurs étrangers de très grande renommée.

La Faculté de Médecine présente sur l’hôpital Necker est rattachée à l’Université Paris-Descartes.

Première faculté de médecine de France en nombre d’étudiants et par ses résultats, la faculté forme des étudiants au métier de médecin, puis les accompagne tout au long de leur parcours professionnel. Par la recherche, étroitement liée à la pédagogie et aux soins, elle contribue à l’avancée de la connaissance au service des patients.

En savoir + : https://www.medecine.univ-paris5.fr

A Necker, les différentes missions de formation et d’enseignement concernent plus particulièrement :

  • l’enseignement des étudiants hospitaliers de la Faculté de Médecine de l’université Paris Descartes,
  • la formation d’internes inter-CHU et de médecins étrangers,
  • la formation en interne,
  • les formations à l’éducation thérapeutique du Patient

Premier hôpital pédiatrique créé au monde, de nombreuses découvertes médicales se sont déroulées à Necker :

  • 1816 : invention du stéthoscope et 1ère auscultation (René Laennec)
  • 1824 : réalisation de la 1ère lithotritie chez l’homme (Jean Civiale)
  • 1896 : 1er cabinet de radiologie (Pr Lannelongue)
  • 1901 : Fernand Cathelin découvrait à Necker (parallèlement à jean marie Athanase Sicard à la Pitié), l’anesthésie épidurale (première mondiale), il fut le premier à mettre en évidence l’espace péridural par injection de produit de contracte (lipiodol)
  • 1908 : conception d’un appareil d’anesthésie à inhalation de vapeurs d’éther qui sera utilisé jusqu’aux années 60 (Louis Ombredanne)
  • 1940 :  introduction de la recherche à l’hôpital. Cette démarche annonce la création des centres hospitaliers universitaires (CHU) avec la réforme hospitalo-universitaire de 1958 et l’essor du futur INSERM (Pr Robert Debré)
  • 1952 : 1ère greffe rénale au monde (Pr Hamburger)
  • 1960 : 1ère chaire de génétique (Pr Lejeune)
  • 1971 : 1ère greffe de moelle en enceinte stérile (Pr Griscelli)
  • 1972 : création du SAMU de Paris (Pr Cara)
  • 1987 :  1ère greffe intestinale sur un enfant (Prs Pellerin et Révillon, Ricour et Goulet)
  • 1990 : localisation du gène de l’amyotrophie spinale (Prs Frézal, .Munnich)
  • 1994 : 1ère greffe foie et grèle réalisée en Europe (Prs Révillon, Goulet)
  • Avril 2000 : 1er succès mondial d’une thérapie génique dans le traitement du déficit immunitaire héréditaire. Guérison de plusieurs bébés bulle (Prs Cavazzana-Calvo, Fischer)
  • Mai 2000 : un vaccin thérapeutique contre les formes graves d’infection par l’hépatite B mis au point par une équipe de l’hôpital est testé pour la 1ère fois en France (Pr Berthelot)
  • Septembre 2000 : 1ère mondiale en cardiologie pédiatrique avec l’implantation sans geste chirurgical d’un stent équipé d’une prothèse valvulaire biologique (Pr Kachaner)
  • Novembre 2000 : 1ère naissance après un diagnostic préimplantatoire (DPI) en collaboration avec l’hôpital Antoine Béclère (Pr Dumez)
  • Janvier 2002 : mise au point de la première méthode de dépistage d’une maladie génétique à partir d’une une simple prise de sang chez la future mère. Puis mise au point d’une technique permettant de repérer les cellules tumorales circulant dans le sang (Pr Paterlini)
  • 2006 : mise en évidence de nouvelles mutations responsables du diabète néonatal et d’une nouvelle forme de diabète de type 2 chez l’adulte. Une découverte qui permet de traiter certains diabètes avec des comprimés. (Pr Polak).
  • 2015 – Résultats prometteurs présentés à l’American Society of Hematology d’une thérapie génique chez un patient atteint de drépanocytose, réalisée par le Pr Marina Cavazzana avec la contribution du Dr Jean-Antoine Ribeil et en collaboration avec le service clinique du Pr Stéphane Blanche, équipes de l’hôpital Necker-Enfants malades et de l’institut Imagine.
  • Mars 2017 – Drépanocytose : rémission des signes de la maladie chez le premier patient au monde traité par thérapie génique.Une équipe dirigée par le Pr. Marina Cavazzana a réalisé à l’hôpital Necker-Enfants malades, AP-HP et à l’Institut Imagine (AP-HP/Inserm/Université Paris Descartes) en octobre 2014 une thérapie génique dans le cadre d’un essai clinique de phase I/II chez un patient de 13 ans atteint de drépanocytose sévère. En savoir plus
  • Avril 2018 –Première mondiale à l’hôpital Necker-Enfants Malades : reconstruction réussie d’une trachée complète chez une jeune patiente. En savoir plus
  • Avril 2018 – Nouveau succès de thérapie génique dans la bêta-thalassémie. En savoir plus
  • Juin 2018 – Syndrome de CLOVES : 1ère médicale à l’hôpital Necker. L’état de santé de 19 patients souffrant du syndrome de Cloves ou de troubles apparentés s’est amélioré de manière remarquable grâce à une nouvelle stratégie thérapeutique mise au point par le Dr Guillaume Canaud et son équipe – En savoir plus.

Le Campus Necker

Imagine est un institut de recherche et de soins public privé, regroupant chercheurs, médecins et patients, dans un objectif commun : guérir les maladies génétiques.

En 2014 a été inauguré le nouveau bâtiment de l’Institut, un vaisseau de verre de 19 000 mètres carrés situé sur le campus de l’hôpital Necker-Enfants Malades. Il rassemble plus de 900 chercheurs, médecins et personnels de santé avec une vision innovante : accélérer les synergies, favoriser le transfert des connaissances et ainsi, trouver plus vite de nouveaux traitements et diagnostics attendus par les patients et leurs familles.

Pour en savoir plus sur l’Institut Imagine, cliquez ici

L’Institut Necker-Enfants Malades (INEM), créé en janvier 2014, est un centre international de recherche biomédicale situé sur le campus de l’hôpital Necker et soutenu par l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), le Centre National de la Recherche Scientifique Recherche (CNRS) et l’Université Paris Descartes.

La recherche à l’INEM se concentre sur les maladies courantes causées par l’interaction entre l’hérédité et les facteurs environnementaux. Ces maladies affectent principalement les enfants et les jeunes, et englobent les troubles (auto) immuns, les maladies hématologiques, les maladies infectieuses, les maladies rénales, la fibrose kystique, les troubles endocrinologiques et les maladies métaboliques. Les équipes de l’INEM appliquent des connaissances issues de la recherche fondamentale et clinique pour développer des stratégies diagnostiques et thérapeutiques innovantes.

Pour en savoir plus sur l’Institut Necker-Enfants Malades (INEM), cliquez ici